full
color
#d9d9d9
https://www.objectif-libre.com/wp-content/themes/smartbox-installable/
https://www.objectif-libre.com/fr/
#9FB800
style3
+ 33 (0)5 82 95 65 36
Suivez notre actualité via la newsletter

Newsletter

Ils nous ont confié leurs projets de développement : ils racontent

SopraneMRobert

Objectif Libre accompagne Soprane dans l’évolution de son juke-box numérique depuis 2011.

Martial Robert, co-fondateur et gérant de la société Soprane, raconte.

 

 

Dans quel contexte s’inscrit votre projet avec Objectif Libre ?

Il s’agit au départ de mettre à disposition des clients une base musicale importante intégrée dans un logiciel performant, fonctionnant sur le modèle du Juke-Box.
Nous avons sollicité Objectif Libre en 2011, lorsqu’il a fallu remplacer l’ingénieur de la société.

Le logiciel initial datait de 1999. L’enjeu était d’abord d’exploiter ce logiciel, ensuite de l’améliorer et de le faire évoluer.

Après quelques mois de collaboration avec Objectif Libre, nous avons décidé de ré-écrire intégralement le logiciel: les compétences étaient là, la réactivité et la rapidité d’exécution étaient très bonnes.

Cet excellent rapport qualité/rapidité/prix permettait d’engager un projet bien plus ambitieux.

Quels étaient vos critères pour les choix technologiques ?

Le choix de Linux était évident pour des questions de fiabilité. Des démarrages aléatoires de type « erreur système » de Windows étaient impensables sur le logiciel.

Le logiciel a donc été initialement développé sur Ubuntu et nous avons ensuite voulu travailler avec des spécialistes de l’Open Source.

Comment se sont déroulés le projet de refonte, puis les évolutions ?

Nous avons d’abord émis un cahier des charges, et très vite nous sommes passés à un fonctionnement « agile », fonctionnement qui est resté depuis.

Nous évaluons ensemble en amont les évolutions et les méthodes d’exécution, chaque idée est beaucoup discutée et Objectif Libre a toujours été de bon conseil.

Pendant les développements, les échanges sont fluides et permanents, il n’y a pas de « tunnel » mais au contraire, beaucoup de questions/réponses et de discussions.

Depuis la refonte, nous fonctionnons en mode « tickets » pour les évolutions et l’exploitation.

Avec cette méthode très souple, depuis 2012, le logiciel a pu évoluer en permanence pour coller aux attentes des clients.

Que diriez-vous de votre relation avec Objectif Libre ?

Pour moi, 3 axes sont à souligner :

– bien sûr, avant toute chose, la qualité du travail en sortie : la toute 1ère version, avant même débug, était satisfaisante à 80 % et directement exploitable pour des prototypes et test client

– la rapidité d’exécution, qui permet de traiter rapidement les évolutions

– et surtout la transparence : la communication est harmonieuse, nous collaborons dans une relation de confiance et nous arrivons ainsi à avancer y compris dans des situations plus complexes.

Et je suis aussi très content de l’installation sur Paris : j’apprécie de pouvoir travailler avec plus de proximité.

Quels sont les résultats tangibles du projet ?

L’intervention a été productive.

Grâce à la refonte, plus de 90 % du parc a été mis à jour tout en conservant le parc matériel, ce qui était un enjeu de taille.

Aujourd’hui, il n’y a pratiquement aucun SAV sur le logiciel, ce qui prouve sa robustesse et sa qualité… et ce qui est aussi la preuve d’une collaboration réussie.

 

2014 Logo_soprane

A propos de Soprane

Soprane, qui est aussi le nom de la société, est un juke-box numérique avec pour caractéristiques une interface Homme-Machine intuitive et une base musicale intégrée importante. Le logiciel est particulièrement adapté au domaine de la restauration, des bars, et des lieux récréatifs et ludiques type bowlings, patinoires…

Plus de 2000 systèmes sont vendus au niveau mondial, avec plus de 200 clients sur Paris.

 

En savoir plus : site web

paged
Loading posts...
link_magnifier
#9FB800
on
fadeInUp
loading
#9FB800
off