Pause Cloud & DevOps

Quoi de neuf dans l’actualité OpenStack ?

openstack_logo_mark

TasseVintage

Prenez un café et 5 minutes pour vous mettre à jour des derniers faits marquants et des tendances du moment : faites une pause OpenStack !

Au menu aujourd’hui :

 

> Indépendance de Gnocchi

> Cloud Foundry en passe de devenir un standard du PaaS

> Les nouveautés de la version 1.7 de Kubernetes

> Le cloud assure désormais la croissance du marché des infrastructures

Bonne lecture !


Indépendance de Gnocchi

Gnocchi est un projet de TDBaaS (Time Series Database as a Service), autrement dit, il permet de stocker des données associées à une date. Gnocchi permet d’agréger les données, de les compacter et permet d’effectuer des calculs sur des périodes de temps. Le projet était initialement intégré à OpenStack. Il est notamment utilisé par Ceilometer comme stockage pour les données récoltés concernant les ressources consommées.

Gnocchi est, aujourd’hui, un projet indépendant. Le créateur du projet a publié un article sur son blog relatant les raisons de ce changement. Le projet a été sorti d’OpenStack pour être développé comme un projet à part qui suivra ses propres cycles de publication et sortira des process parfois lourds imposés par la fondation OpenStack. Le développeur explique par ailleurs, que les très nombreux projets pourraient suivre cette voie une fois arrivés à maturité. Le projet, bien qu’il ne fasse plus partie d’OpenStack, sera toujours utilisé par ce dernier.

En savoir plus :

https://julien.danjou.info/blog/2017/gnocchi-independence


Cloud Foundry en passe de devenir un standard du PaaS

Cloud Foundry est en train de devenir une des références du marché des solutions de PaaS. La solution est conçue en 2009. Elle est lancée en 2011 par VMware. En 2015 la fondation Clound Foundry voit le jour en s’adossant à la Fondation Linux. Aujourd’hui Cloud Foundry est déployé sur la moité du « Fortune 500 ».

Son succès est dû à sa grande richesse des langages supportés (PHP, Java, Python, Node.JS, Go, Ruby et .NET) et à sa compatibilité avec la majorité des fournisseurs de cloud (OpenStack, AWS, Google, Azure, Bluemix, Canopy d’Atos, FusionStorage de Huawei).

Le succès de la solution voit l’arrivée de 2 nouveaux acteurs majeurs de l’IT à la fondation Cloud Foundry : Microsoft & Orange.

La solution Cloud Foundry a progressé de 300 % sur le cloud public Microsoft Azure. Microsoft devient membre gold de la fondation. Cette nomination va lui permette de contribuer plus au produit et par conséquent d’offrir de nouvelles fonctionnalités à ses clients.

Orange quant à lui devient membre Silver de la fondation. D’après Philippe Lucas, SVP stratégique architecture et normalisation chez Orange : « Cloud Foundry aide les équipes applicatives Orange à adopter aisément des fonctions d’automatisation et pratiques Cloud natives ».

En savoir plus :

http://www.silicon.fr/cloud-foundry-en-passe-de-devenir-un-standard-du-paas-178175.html?inf_by=568a3619e3b2c3a18a30b01e


Les nouveautés de la verion 1.7 de Kubernetes

La version 1.7 de Kubernetes vient de voir le jour avec son nouveau lot de fonctionnalités. Les plus importantes sont notamment la gestion du stockage local, le chiffrement et plus d’extensibilité.

Sur la partie stockage, les nouveautés sont les suivantes :

  • Des nouvelles fonctionnalités sur la partie stockage persistant
  • La possibilité d’un mappage sur un périphérique de stockage local. Cette fonctionnalité sera utilisée sur des applications dont la conception n’est pas optimum ou sur des nœuds de développement à système unique.

Sur le partie sécurité, les nouveautés sont les suivantes :

  • K8S peut stocker des informations sensibles dans des espaces de noms chiffrés.
  • En version alpha, les pods peuvent accéder aux informations chiffrées en communiquant entre eux grâce à l’ajout d’un administrateur de nœuds.
  • Une meilleure intégration avec les produits des gestion des secrets comme Vault et Cyberark

Sur la partie extensibilité, les nouveautés sont les suivantes :

  • La définition de ressources personnalisées ou Custom Resource Definition (CDR) par les développeurs
  • L’agrégation d’API pour faciliter l’ajout au cluster et de manière plus profonde et plus normative
  • L’amélioration de l’interface Container Runtime.

En savoir plus :

http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-kubernetes-17-se-devoile-en-avant-premiere-68748.html


Le cloud assure désormais la croissance du marché des infrastructures

D’après l’IDC, les ventes d’infrastructure destinées au cloud public/privé vont progresser de 18 % sur 2017. Au 1er trimestre le marché à déjà généré 8Md$ soit 14,9 % de plus qu’à la même période en 2016. La majorité des achats ont été fait par les Clouds providers publics avec 4,8Md$ contre 3,1Md$ pour les clouds privés.

Au sein du marché du cloud privé, le dépenses sont avant tout dédiées aux switchs (15,5%) suivi du stockage (10%) et pour finir les serveurs avec 2,1 %. A contrario sur la marché du cloud public c’est la partie stockage qui tire le marché vers le haut avec 49,5 % du marché suivi des switchs (22,7%) et enfin les serveurs avec 8,7 %.

La répartition n’est pas équitable sur tous les continents la hausse n’est seulement que de 8,9 % pour l’Europe, 15,3 % en Asie-Pacifique, 15,1 % au Japon, 15,1 % aux USA et enfin 13,2 % au Moyen-Orient.

Enfin sur la partie constructeur c’est Dell et HPE qui prennent la tempête. Les chiffres sont en replis de 0,2 % pour Dell et de 8,6 % pour HPE. C’est Cisco avec 8,7 % et les offre ODM avec 64,21 % qui captent la grande majorité du marché.

En savoir plus :