Comme depuis de nombreux OpenStack Summit, une partie de l’équipe de Objectif Libre est présente. Voici donc le compte rendu de notre journée 4 du Summit de Vancouver (et de la fin).

De nombreuses sessions mais assez spécifiques donc souvent englobées dans des thématiques larges.

DON: Diagnosing OVS in Neutron

Outil web pour faire du diagnostic d’OVS dans Neutron.
DON permet de tracer les liaisons complètes entre les différentes VMs et les bridges réseau, et d’indiquer clairement via des couleurs les différents tags utilisés et ainsi repérer graphiquement et rapidement les erreurs de configuration.
Il est également possible de produire des rendus graphiques aussi bien du point de vue de l’hyperviseur que du noeud réseau.
Les configurations OVS des différents noeuds sont dumpées afin d’identifier les erreurs de configuration.
Certaines fonctions de diagnostic sont intéressantes comme le fait de valider l’apprentissage des ports via l’envoi d’un paquet dans un sens puis la vérification du chemin retour.
Enfin il permet de faire un test de ping entre deux VMs et d’écouter sur les différentes interfaces traversées afin de diagnostiquer un problème de perte de paquet. Il tracera ainsi le chemin complet aller/retour et indiquera l’endroit où le paquet a été perdu.
Le projet est actuellement développé par Cisco et n’est pas disponible en Open Source, cependant ses développeurs espèrent faire une blueprint afin d’ajouter cette fonctionnalité dans neutron. Ils espèrent aussi ajouter un nouveau panel dans Horizon afin d’aggréger toutes les fonctionnalités de diagnostic, dont DON.

Sessions de travail sur la documentation

L’équipe de documentation s’est réunie une grande partie de la journée pour aborder plusieurs points à traiter durant le cycle Liberty.

APIs

L’équipe de documentation maintient à jour la documentation des APIs OpenStack. C’est un travail gigantesque, fastidieux, et le résultat, bien que bon, contient des erreurs et incohérences. Les APIs sont en réalité documentées à 3 endroits : dans les spécifications et la documentation développeurs, dans le code, et sur http://developer.openstack.org.

Anne Gentle propose que le code soit la seule source de documentation, à partir de laquelle la documentation en ligne devra être automatiquement générée.

Organisation de l’équipe

L’équipe de documentation est peu nombreuse, et la quantité de projets à gérer est immense.

Plusieurs problèmes à résoudre :

  • comment gérer la trop grande quantité de bugs reportés ?
  • comment gérer les reviews de patchs pour ne pas appeurer les contributeurs et les inciter à continuer
  • comment faire évoluer l’équipe core ?
  • comment obtenir plus de retours de la part des utilisateurs ?

Au final beaucoup d’idées ont été évoquées, et l’équipe va travailler sur tous ces sujets pendant les 6 mois qui viennent.

La documentation est un bon point d’entrée si vous souhaitez comprendre et vous investir dans OpenStack, et il y a de quoi s’occuper !

Et pendant ce temps-là du côté du MarketPlace…

Le marketplace a continué a être ouvert une bonne partie la journée de jeudi (jour 4) avant de fermer ses portes à 16h. Au final, pas mal de contacts sur notre stand avec de nombreuses discussions sur nos formations (et donc notre variété de 5 supports maison sur OpenStack en Français et Anglais) mais aussi sur CloudKitty….
Et puis, cerise sur le gâteau : de l’avis de très nombreux visiteurs, nous avions le meilleur T-Shirt du salon !

Jour5: beaucoup moins de sessions…

Ce dernier jour est dédié aux meetups, sessions de discussions et de travail entre contributeurs d’un même projet. Côté documentation, 2 nouveaux contributeurs ont eu leurs patchs acceptés !

 

Merci d’avoir suivi ce Summit avec nous. Nous ne manquerons bien sur pas de continuer de vous parler de l’actualité d’OpenStack dans les prochaines semaines, en attendant le prochain Summit à Tokyo !