Jeudi 21 mai 2015

 

Après un lancement réussi en novembre dernier lors de l’OpenStack Summit de Paris, Objectif Libre a choisi l’OpenStack Summit de Vancouver pour présenter la nouvelle version de CloudKitty et dévoiler sa roadmap.

 

 

logo-CloudKitty

 

CloudKitty : l’outil Open Source de facturation du cloud

 

Pour rappel, CloudKitty est un composant additionnel à OpenStack (et compatible avec tout type de cloud) développé par Objectif Libre, qui permet de définir et d’appliquer une politique tarifaire pour facturer l’utilisation d’un cloud.

 

ClouKitty est né du constat qu’il manquait un outil standard pour facturer l’utilisation de clouds privés. CloudKitty permet cette facturation et même la monétisation du cloud.

 

Ainsi, grâce à CloudKitty :

  • les administrateurs peuvent définir et appliquer la politique tarifaire d’usage du cloud
  • les utilisateurs peuvent suivre leur consommation et connaître le coût avant même l’activation des ressources
  • les éditeurs SaaS peuvent utiliser CloudKitty comme un moteur de facturation pour application ou solution SaaS
  • et les cloud providers peuvent facturer spécifiquement les coûts de cloud public ou hybride à chaque client grâce à la gestion multi-tenant native

 

 

Les nouveautés

 

CloudKitty est maintenant compatible avec la nouvelle version OpenStack Kilo sortie en avril 2015. Outre ce point majeur d’architecture, les dernières évolutions visent à apporter plus de souplesse et de simplicité dans la facturation de l’usage : agrégats, tableaux de bord et reporting graphiques, possibilité d’ajouter des seuils de facturation…

 

 

Les évolutions roadmapées sur les prochains mois

 

Les prochaines grandes évolutions de Cloudkitty concernent notamment :

  • l’ajout de nouveaux tableaux et rapports graphiques,
  • l’ajout de paramètres de configuration qui permettront aux administrateurs de gérer plus finement les périodes de validité ou de facturation, pour gagner encore en souplesse de gestion
  • la traduction de l’outil en français et la création d’un module multi-lingues permettant une traduction aisée dans n’importe quelle langue
  • l’amélioration des méthodes de calcul pour optimiser la charge et mieux traiter les volumes importants de données

 

Aujourd’hui, CloudKitty connaît un bel essor, grâce notamment à une contribution communautaire de plus en plus importante (on peut par exemple citer la contribution d’entreprises comme HP et Huawei) et un développement conjoint de l’ensemble des ingénieurs DevOps d’Objectif Libre.

 

A noter enfin qu’en à peine quelques mois, CloudKitty est déjà en production sur le cloud public d’ e-tera et a fait l’objet de plusieurs maquettages dans des grands groupes.

 

En savoir plus sur CloudKitty :

https://wiki.openstack.org/wiki/CloudKitty

 

 

C’est dans la presse :
http://www.informatiquenews.fr/les-infos-de-la-semaine-du-18-mai-en-bref-35859