Comme depuis de nombreux OpenStack Summit, une partie de l’équipe de Objectif Libre est présente.

Voici donc le compte rendu de notre journée 2 du Summit de Vancouver qui s’est déroulé sous un magnifique soleil…

Keynote

Lors de la Keynote qui débute la journée, il est beaucoup question de conteneurs.

James Penick de Yahoo nous invite à voir OpenStack comme un moteur d’intégration. Il pointe au passage l’importance de mieux faire le lien entre l’usage du cloud et les outils financiers, ce dont nous sommes persuadés… et qui a en grande partie donné naissance à CloudKitty.

Si certains avaient encore quelques doutes sur la fiabilité et la robustesse d’OpenStack, des utilisateurs d’envergure ont avancé des chiffres impressionnants lors de cette Keynote:

  • Pour Yahoo : des centaines de millieurs de servers, des dizaines de milliers de Vms, seront prochainement sur OpenStack, ce qui fera de Yahoo un des utilisateurs les plus importants d’OpenStack
  • Zach Rosen, CEO de Pantheon cite 1000 sites Web et des milliards de pages vues chaque mois, avec pour infrastructure : 400k conteneurs… et seulement 4 administrateurs
  • Pour Google/kubernetes, Sandeep Parikh parle de plus de 2 milliards de conteneurs lancés sur Google apps engine chaque semaine
  • Pour eBay, Subbu Allamaraju reporte, au printemps 2015 sur OpenStack : 12k hyperviseurs, 300k coeurs, + de 10 zones de disponibilité, + de 15 clouds privés virtuels et surtout 1,6pbytes de stockage, tout cela 100% KVM et 100% Open vSwitch. Sont en production sur OpenStack : 100% de Paypal, 20% d’eBay et 100% des développements

Toujours dans le « hot topic » des conteneurs, Adrian Otto, PTL de Magnum donne les chiffres clés de son projet, dont les suivants montrent l’importance qu’est en train de prendre le projet pourtant uniquement lancé il y a 6 mois :

  • 2106 patchs
  • 680 commits
  • 105996 lignes de code

Mark McLoughlin met l’accent sur l’implication de Red Hat dans les communautés.
Red Hat parle de « nous », plutôt que d’ « eux ».

OpenStack aide la NASA à traiter les 40 à 80 Pbytes de données qui proviennent chaque jour des différents rovers déployés sur Mars. La NASA expérimente, déploie des nouvelles technologies, dans les datacenters comme dans l’espace. Le premier pas sur Mars aura été possible en partie grâce à OpenStack.

Superuser Award

Quatre nominés mais un seul élu !

Tim Bell a présenté les impressionnantes infrastructures et contributions de eBay, National Super Computer de Guangzhou, Comcast et Walmart, nominés pour le concours SuperUser.

Comcast est le gagnant, félicitations !

Ceph au CERN

Le CERN est une référence pour les utilisateurs OpenStack. Leur implémentation est une des plus grandes mondialement (100 000 cœurs).

La quasi-totalité de leur stockage est maintenant géré par Ceph, sur plusieurs clusters, avec des chiffres imposants : plusieurs Pb de stockage, plusieurs milliards d’objets.

Dan Van der Veen détaille l’architecture matérielle et logicielle, et les solutions employées pour améliorer les performances originales. Réduction de la latences, augmentation de la bande passante, etc. Ceph est prêt pour la production, sans aucun doute.

Seul bémol, le test de scalabilité à 50PB ne s’est pas avéré concluant. Dan préconise l’utilisation de plusieurs clusters Ceph dans ces conditions, ce qui n’est malheureusement pas possible au CERN.

Standardisation du catalogue de service Keystone

Coté Design Summit, les développeurs des différents projets se posent la question de l’uniformisation des URLs et types stockés dans la base de donnée de keystone. Ce catalogue est fourni aux utilisateurs d’un cloud OpenStack lorsqu’il s’authentifie. Les différentes versions des API, la confusion entre le nom et le type du service sont autant de complexités pour les utilisateurs des SDK.