03
avr

Quoi de neuf dans l’actualité OpenStack ?

 

openstack_logo_mark

TasseVintage

Prenez un café et 5 minutes pour vous mettre à jour des derniers faits marquants et des tendances du moment : faites une pause OpenStack !

 

 

Au menu aujourd’hui :

Gestion d’un cluster Kubernetes sur des nœuds bare-metal : démonstration

SUSE renforce sa stratégie Cloud grâce à HPE – suite !

Huawei devient membre Platinum de la fondation OpenStack

Avec Ocata, OpenStack met les conteneurs au niveau des VM

Les mascottes des projets OpenStack dévoilée !

 

Bonne lecture !

 


Gestion d’un cluster Kubernetes sur des nœuds bare-metal : démonstration

Ironic est le composant d’OpenStack permettant de provisionner des machines physiques.

Chris Hoge, de la Fondation OpenStack, nous montre comment utiliser Ironic pour déployer un cluster Kubernetes multi-nœuds directement sur des machines physiques.

 

Cette démonstration met en œuvre trois machines en réseau, une des machines étant utilisée pour gérer les deux autres. L’auteur explique d’abord comment installer la machine de gestion en partant d’une machine vierge et comment déployer Ironic à l’aide de conteneurs Docker en quelque minutes. Il montre ensuite comment utiliser Ironic pour déployer deux nœuds bare-metal en IPMI (protocole Intelligent Platform Management Interface).

Ironic gère l’installation du système d’exploitation sur les nœuds en y déployant une image disque incluant l’OS, la configuration requise pour le management ainsi que les paquets Kubernetes.

 

En savoir plus :

http://superuser.openstack.org/articles/manage-multi-node-kubernetes-deployment-bare-metal-cluster/


SUSE renforce sa stratégie Cloud grâce à HPE – suite !

SUSE a achevé son rachat des technologies de Hewlett Packard Enterprise (HPE) entamé fin 2016.

 

La société a racheté les solutions OpenStack IaaS et Cloud Foundry PaaS d’HPE et l’entreprise va également accueillir un grand nombre d’employés provenant d’HPE.

Les composants d’OpenStack provenant de ce rachat seront intégrés à la branche SUSE OpenStack Cloud. SUSE devient partenaire privilégié d’HPE dans le domaine de Linux, le constructeur ayant décidé de se recentrer sur son métier initial.

 

En savoir plus :

http://datanews.levif.be/ict/actualite/suse-enterine-le-rachat-des-composantes-openstack-iaas-et-cloud-foundry-paas-de-hpe/article-normal-627935.html


Huawei devient membre Platinum de la fondation OpenStack

Huawei a été élu membre Platinum par le conseil d’administration de la fondation OpenStack. Il prend la place de HPE et rejoint AT&T, Canonical, IBM, Intel, Rackspace, Red Hat et SUSE. La fondation permet à ces entreprises d’avoir un siège au sein du conseil d’administration.

 

Le grade Platinum est accordé aux entreprises contribuant au succès d’OpenStack. Pour rappel, Huawei est actuellement le 4ème contributeur sur la version Pike d’OpenStack (5ème sur Ocata). L’entreprise compte parmi ses clients « OpenStack » des entreprises et gouvernements dans le monde entier.

 

En savoir plus :

https://www.openstack.org/news/view/307/openstack-board-elects-huawei-as-platinum-member-and-h3c-as-gold-member-of-the-foundation


Avec Ocata, OpenStack met les conteneurs au niveau des VM

Nous l’évoquions dans la dernière pause OpenStack, la version Ocata apporte de nombreuses nouveautés dans son support des conteneurs. L’objectif de cette nouvelle version est de permettre de gérer de la même manière les machines virtuelles, les machines physiques et les conteneurs.

 

La nouvelles version d’OpenStack améliore principalement deux projets autour des conteneurs :

  • Magnum pour piloter des orchestrateurs de conteneurs comme Kubernetes, Swarm, Mesos ou encore Rancher.
  • Kuryr pour relier les conteneurs au même réseau que les autres ressources d’OpenStack.

Ces améliorations au sein d’OpenStack sont importantes pour pouvoir faire cohabiter plus simplement différents types de ressources.

 

En savoir plus :

Les mascottes des projets OpenStack

Mascotte CloudKitty

Pour finir sur une note plus légère, évoquons… les mascottes des projets OpenStack ! Ces mascottes sont utilisées pour représenter les différents projets : au total, ce sont une soixantaine d’animaux qui ont été dessinés. L’article relate les choix qui ont été fait et les histoires autour du choix et du design de ces mascottes.

 

L’intérêt de créer des mascottes est de fournir une identité visuelle en utilisant une image « signifiante », au lieu d’une icône ou d’un simple texte : une manière un peu moins convenue d’identifier les projets.

 

En savoir plus :

http://superuser.openstack.org/articles/openstack-project-mascots/