03
jan

Spécialiste des services pour les assurances, DARVA automatise les mises à jour des applications avec Ansible pour mieux servir ses clients.

Une montée en charge nécessaire mais engendrant de la complexité

110 à 120 applications, développées par DARVA et utilisées par ses clients, sont hébergées sur des serveurs d’application Java ou Play Framework au sein de l’environnement de production.

Les livraisons en production se déroulent une fois par semaine avec une interruption de service de maximum 30 minutes.

Au départ, les applications phares de DARVA étaient réparties sur chacun des 3 serveurs, avec un système de load balancing. Après avoir rencontré des problèmes de charge sur les serveurs JEE, il a été décidé de passer à 20 serveurs et d’y répartir les applications.

Ce changement d’échelle a réglé les problèmes de charge mais engendré une augmentation de la complexité (par exemple un référentiel applications / serveurs a dû être mis en place) et un alourdissement du processus de livraison. Les mises à jour devenaient complexes, mobilisaient davantage de ressources, et la contrainte des 30 minutes plus difficile à tenir.

Enjeux phares : simplifier les processus et réduire le temps de livraison en limitant les erreurs, avec un objectif commun : apporter un meilleur service à ses clients

L’objectif du projet au départ était triple :

  • diminuer la complexité des livraisons en production,
  • réduire le temps des arrêts de services pour les clients de Darva,
  • et automatiser pour limiter les actions manuelles et les risques d’erreurs.

 

En termes d’objectif quantitatif, l’enjeu était de revenir sur un temps cumulé inférieur à 30 minutes de coupure lors de la mise à jour de l’ensemble des environnements, et si possible inférieur à 15 minutes.

 

Ansible, une solution innovante pour répondre aux enjeux d’automatisation de DARVA

L’idée de départ était de mettre en place du scripting shell pour de la livraison automatique. Cependant, avec cette technique, les livraisons ne pouvaient pas être parallélisées sur tous les serveurs. Ansible est apparue être la meilleure solution pour répondre à cet enjeu.

Sa mise en place, simple, et la maintenance de l’outil par une communauté Open Source importante, ont également séduit DARVA.

 

Ainsi, une fois l’outil choisi, DARVA a fait appel à Objectif Libre pour l’accompagner sur ce projet. Objectif Libre a eu notamment pour missions de former les équipes en place sur Ansible et de préparer le playbook de livraison.

 

Pour Ludovic Niort, analyste d’exploitation confirmé chez Darva qui a piloté le projet :

Concernant l’accompagnement d’Objectif Libre, nous avons beaucoup apprécié le workshop qui nous a permis d’avancer très rapidement.

La consultante connaissait bien la technologie Ansible et nous avons constaté une montée en compétences rapide de nos équipes. Aussi, nous avons beaucoup apprécié de travailler avec la même interlocutrice sur les différentes étapes du projet, de la formation à l’intervention sur site. C’est assez rare pour être souligné.

Bref : c’est très positif !

 

Les principaux bénéfices pour DARVA

Aujourd’hui, il est assez simple pour le Service Exploitation de DARVA de faire les livraisons, y compris par des collaborateurs sans formation technique, qui ont accès uniquement à l’interface Jenkins. Il suffit de mobiliser 1 seule personne pour effectuer les livraisons sur 20 serveurs.

En termes de ressources, si au départ, 2 ou 3 personnes travaillaient sur le sujet, les autres personnes du Service s’y sont mis rapidement grâce aux formations.

Et si, demain, DARVA souhaite doubler ou tripler son parc, elle pourra le faire sans problème, n’ayant plus de limitation.

Côté timing, la livraison prend environ 5 minutes sur l’ensemble des environnements, ce qui correspond uniquement au temps de redémarrage des serveurs d’applications.

 

Avant tout, l’intérêt de cette automatisation avec Ansible est d’augmenter la satisfaction des clients. En effet, la parallélisation  notamment, a permis de réduire les coupures de services.

Qualitativement enfin, il y a beaucoup moins de risques d’erreurs humaines grâce à l’automatisation.

 

A propos de DARVA

S’appuyant sur 28 années d’expérience et plus de 6 millions de sinistres traités chaque année, DARVA s’impose comme la plateforme de services pour les métiers de l’assurance automobile et habitation. DARVA propose des solutions full web et EDI (Echanges de Données Informatisés) pour répondre aux besoins des assureurs et de leurs partenaires : courtiers, experts, réparateurs, plateformes de réparation, etc. sans oublier les professionnels de santé, les régimes obligatoires et les complémentaires de santé.

Par sa capacité d’innovation et d’adaptation, elle conçoit des solutions présentes dans la majorité des Systèmes d’Information des assureurs et connecte aujourd’hui près de 16.000 sites utilisateurs.

En savoir plus : www.darva.com